Témoignage de  Fabrice :

A quoi ça sert ? D'abord, à obtenir l'attestation d'aptitude à être propriétaire ou détenteur d'un chien de 1re catégorie, les chiens d'attaque (de type staffordshire terrier, mastiff, tosa) ou de 2e catégorie, les chiens de garde et défense (de race staffordshire terrier, de race ou type rottweiler, tosa). La plupart des gens, une vingtaine par session, viennent pour ça. Beaucoup ont déjà le chien.

Comment ça se passe ?

Accueillis à 10 heures par Tonio Ruiz au domaine de la Poiluchette, à Crucey-Villages, les stagiaires découvrent d'abord les règles de base, en démonstration. "Assis, debout, couché", se promener en laisse sans tirer... Puis, visite des chenils pour présenter différentes races de chiens, donner quelques précisions sur leur comportement, dire comment ils sont arrivés là.

Ensuite, on part en voiture vers l'auberge des Trois-Epis, à Maillebois, où lieu l'enseignement, dans une des salles du restaurant. Outre l'attestation, le chien devra subir une évaluation comportementale par un vétérinaire (pas le sien, coût : 70 à 190 EUR), à préparer en contrôlant le chien et en obtenant une note de 1 à 4 sur le "niveau de dangerosité". Le niveau 1 n'impose pas de revenir, sinon il y aura obligation de réévaluer le chien périodiquement. Le résultat de l'évaluation est destiné à la mairie du domicile du propriétaire ou du détenteur du chien. Le niveau 4 pose problème : la sanction peut être une demande d'euthanasie du chien.

La formation porte donc essentiellement sur le comportement et l'éducation. La méthode positive, par le respect, une attitude amicale et la récompense, l'emporte désormais. Le concept de domination-soumission, très employé ces dernières années, avec un maître "chef de meute", est délaissée au profit de la cohérence des comportements et des ordres.

Cela dit, au fil du programme, Tonio Ruiz raconte des anecdotes, fustige les animaleries, se moque des vétérinaires et vomit les croquettes (c'est une image). Le temps passe relativement vite, avec deux pauses lors des cours et une pour le repas pris ensemble à l'auberge (menu à 10 EUR), animé par des devinettes, extraites des jeux de société estampillés Pile-Poil, en vente presque partout et sur une table. Ayant appris en une journée comment respecter la loi et comment communiquer avec son chien, afin de le sociabiliser, chaque participant laisse ensuite son obole (c'est comme vous voulez, d'où le nom de la formation, donc CCVV, donc de 1,50 à 110 EUR) et repart muni de l'attestation, vers sa cité (ou son village, selon le cas).